Planet Arrakis

Jeux de rôle, jeux de plateau, prenez ce qui vous plait…

Archive pour Rotzball

La Coupe du Graf

Le Bernabau Stadion en train de se remplir (cliché : Gothard Goebbels)

 Existe-t-il dans le Vieux Monde plus belle compétition sportive que La Coupe du Graf ? Si le Rotzball est pratique partout dans l’empire, et même au-delà, c’est le Middenland qui abrite le plus d’équipes, et Middenheim, les plus belles équipes. Et c’est bien sûr au Carnaval que se rue l’amateur éclairé pour acheter, souvent au Marché Noir, des places pour le Bernabau Stadion.

Pour l’édition 1512, huit équipes s’affrontent :

 Diligences du Loup Courant
 Diligences de la Tour du Roc
 Charretiers de Bergsburg
 Charpentiers de Middenheim
 Ostlanders
 Ereinteurs de la Porte Sud
 Forestiers de Beeckerhoven
 …Et la traditionnelle « Chance du Graf ».

Car sur ces huit équipes, une équipe est toujours choisie au hasard (les autres se sont plus au moins qualifiées localement, le règlement n’est pas très clair sur ce point !) Cette équipe, c’est la fameuse « Chance du Graf », choisie chaque année sur des critères loufoques (longueur des cheveux, village commençant par la lettre W, dix-neuvième équipe à se présenter, etc.)… En général, la Chance du Graf ne va pas très loin dans la compétition. Elle prête néanmoins allégeance à la famille Todbringer, porte les couleurs du Graf (le blanc), et a le soutien – amusé – de toute la ville. La Chance du Graf a aussi quelques privilèges : le maillot étincelant est fourni, on est présentés au Graf et à sa famille, et, en cas de victoire, on a la bise de la « Princesse » Katerina Todbringer. En tout cas, la Chance du Graf a le soutien indéfectible des tifo, quand l’équipe de leur quartier ne joue pas…


Piotr Alexsandrovich Yarblinsky, Magister Ludi du Graf Boris

Après des années de sélections rigolotes mais décevantes sur le plan sportif (c’est le moins que l’on puisse dire !), Piotr Yarblinsky, Magister Ludi du Graf, a décidé de sélectionner pour l’édition 1512 une équipe plausible. Cette année, la Chance du Graf a été attribuée à une équipe éclectique composée d’un bûcheron, d’un forestier, d’un nautonier, d’un garçon boucher, venu des Trois Sœurs, les basse montagnes du sud du Middenland, et d’un boulanger de Middenheim : les étoiles Filantes. Autrement dit, mes PJs.

Après avoir, à la surprise générale, éliminé les Charretiers de Bergsburg (2-1) et explosé les Diligences de la Tour du Roc (4-1), les Étoiles Filantes se sont retrouvées en finale contre les Forestiers de Beeckerhoven, qui, par extraordinaire, étaient entraîné par le père – censément disparu – d’un des joueurs de la Chance du Graf ! Après un combat acharné, les Étoiles Filantes l’ont emporté 2-1, une performance rarissime dans la Coupe du Graf : ce n’était pas arrive depuis 1500, avec les Boulangers de Nuln.

Vous trouverez ici :

Les équipes en lice cette année (entraineur, couleurs, chant de supporters, cote, réputation…) 
Le Palmarès de la Coupe du Graf depuis 1465
L’affiche recrutant la Chance du Graf
Les résultats complets de l’édition 1512
Le récit des matches
Les 3 systèmes de simulation des matches
Les équipes : données détaillés (d20) ou synthèse(article à venir sur ce fichier)
Le contrat remis par Piotr Yarblinsky

Une chanson pour le Rotzball

« J’ai vu cette fille
En haut du Fauschlag
Les gars à Fleischer
Y z’ont battu
Les bouseux de Bergsburg
A Middenheim
A  Middenheim »

 

Ca y est ! Jochen, Conrad, Helmut, Haaden, Hantz sont en finale de la Coupe du Graf, la plus grande compétition de Rotzball de l’Empire, qui se déroule comme chacun sait lors du Carnaval de Middenheim.

Petite équipe renommée des alentours de Delberz, nos compagnons – baptisés les Etoiles Filantes, en hommage à une petite baronnie désormais en ruine le long du Reik – est monté à la Cité d’Ulric pour participer au Carnaval. Et, par chance extraordinaire, ils ont été sélectionnés pour être la Chance du Graf.

Chaque année, Piotr Yarblinsky, Magister Ludi, est chargé de trouver une équipe invitée, qui portera les couleurs de la famille Todbringer et défendra son honneur. Un honneur de courte durée, car, à part les Boulangères de Nuln (champion 1500) et les désormais célèbres Ereinteurs de la Porte Sud (en 1465), rares sont les Chances du Graf qui ont passé le premier tour.

Mais cette année, la Chance du Graf a battu La Diligence de la Tour du Roc et la Diligence du Loup Courant. Dans l’autre tableau, les Forestiers de Beeckerhoven ont créé la surprise en battant les deux favoris du tournoi, les inévitables Ereinteurs et Ostlanders. Ce qui, ajouté aux nouvelles taxes promulguées par le Graf, a créé de sérieux troubles en demi finales : des émeutes tragiques ayant entraîné la mort de six middenheimois, ce qui a bien sûr terni la fête.

Probablement pour se remonter le moral, les bardes et musiciens de rue ont vite troussé un compliment à la Chance du Graf, dans cette jolie chanson en Sol, baptisée tout simplement Middenheim. La mélodie rappelera aux grands voyageurs un air avalonien connu, mais là n’est pas la question…

Règles de Rotzball, stratégiques et tactiques

Le Rotzball est une des grandes idées de Warhammer ; je l’ai donc intégré à ma Campagne Impériale. L’un des joueurs est Rotzballer adulé dans son village, et les autres y jouent…

Comme je joue la Campagne Impériale en d20 (Ô Sacrilège !), j’ai du me bricoler des règles perso pour résoudre les matches, règles que vous trouverez ici :

1. des règles stratégiques, qui permettent de régler une partie en 5 mn et une dizaine de jets de dé ; je n’y suis pas pour grand-chose, j’ai juste adapté en d20 des règles déjà conçues par Mario Heimburger pour East & West…

2. des règles tactiques, pour se faire un vrai match de rotzball (compter 30mn), en utilisant les caracs des joueurs en d20.

Depuis j’ai découvert un jeu de rugby excellent, Kahmaté, qui peut aussi reconstituer une partie de Rotzball (il suffit de refaire des personnages spécifiques à vos PJ au lieu des joueurs proposés dans Kahmaté…