Planet Arrakis

Jeux de rôle, jeux de plateau, prenez ce qui vous plait…

Archive pour 7th Sea

Mentez à vos joueurs !

Cette semaine, j’ai menti à mes joueurs. Deux fois. A deux groupes : des vieux briscards, et des débutants. J’ai une excuse : je ne fais qu’appliquer les conseils de John Wick, l’homme qui a écrit deux grands jeux de rôles, La Légende des 5 Anneaux et Les Secrets de la 7ème Mer.

Depuis 40 ans que notre passion existe, elle a fini par faire émerger – comme n’importe quelle forme d’art – ses propres clichés. L’auberge où l’on va chercher des renseignements. Le grand méchant de fin de niveau (vite récupéré par le jeu vidéo). Le portail que les cultistes ouvrent à la fin de chaque scénario Cthulhu…

Mais comme l’explique John Wick dans Dirty MJ 1&2, il faut bousculer les joueurs. Parce que ces clichés, ils les connaissent par cœur. Si vous jouez à Star Wars, dit John Wick, trompez vos joueurs : faites de Dark Vador un gars sympa. Ou un idiot. Sinon c’est l’ennui assuré.

Cette semaine j’ai eu l’occasion de tromper deux fois mes joueurs.

Goblins love their children too…

La tribu des Nez Sanglants

Quand il y a 10 ans, j’ai demandé à mes joueurs ce qu’il voulait jouer, ils m’ont répondu comme un seul homme : Donjons et Dragons. J’ai adapté la Campagne Impériale de Warhammer à cette demande, mais s’ils ont vu rapidement des dragons, pour le reste, ils ont été patients : 10 ans avant de voir un donjon, pour être précis, la cité naine de Khadar Khalizad. Des mines abandonnées, un dragon, des gobelins ? Nous voilà enfin en terrain connu. Vraiment ? Plutôt en terre inconnue ! Depuis le début, j’avais prévenu : oubliez tout ce que vous savez ! Un dragon n’est pas un dragon, un gobelin n’est pas un gobelin ! Histoire de faire perdre les repères à mes vieux briscards de joueurs, du genre Gobelin = 1d8 points de vie, attaque à +1, touché sur un 12 ou plus…

Au contraire, j’ai fait de mes gobelins des guerriers, puissants et intelligents, mais surtout dotés d’une âme. Ils sont plus ou moins organisés. Ils sont assez bêtes mais ont une forme d’instinct. Ils ont des femmes, des enfants, des peurs et des désirs, ils jouent une forme rudimentaire de musique… Et tout d’un coup, ce n’est plus des XP potentiels, mais une possibilité de négocier. Ce qui a donné un moment formidable de roleplay. Un simple nautonier, conducteur de péniche, s’est métamorphosé en Seigneur de la Mort.

Et ça a marché ; un meilleur souvenir pour mes joueurs, probablement, que l’extermination méthodique de la tribu des Nez Sanglants…

« Ce qu’il y a de plus miséricordieux au monde,
c’est, je crois, l’incapacité de l’esprit humain
à comprendre tout ce qu’il renferme… » 

Cérémonie secrète à Arkham, Ma

Autre exemple le lendemain, en faisant jouer un toute autre genre de joueurs à l’Appel de Cthulhu. Dans ce scénario de Tristan L’homme, un ami des PJs, Greenberg, a disparu. Leur enquête les mène évidemment vers une bande de cultistes dans les environs d’Arkham, qui opèrent sous la façade d’une honnête institution pour aveugles, où ils ourdissent des plans pour ouvrir un portail ultra dimensionnel afin de ramener, probablement, un Grand Ancien. Ils se sont d’ailleurs rendus compte des investigations des joueurs et ont contre-attaqué en enlevant un PJ.

C’est donc l’attaque en règle. Et les PJs prennent rapidement le dessus : attaque à l’acide d’une avocate cultiste, étranglement d’un vieil écrivain passionné de livres occultes, et l’ancien colonel en retraite tué à coups de poing. Vient ensuite le classique interrogatoire : « Qu’avez-vous fait de Greenberg ? »…

Visage étonné du MJ :

– « Ce n’est pas vous qui l’avez ? » répond le cultiste…

Et soudain, la stupéfaction sur le visage de mes joueurs : et si on s’était trompés ?

Publicités

Un plan de bateau avec hexagones


Récupéré sur Cry Havoc Fan, le site génial sur la série de wargames géniaux du même nom, un petit plan très utile pour symboliser une galère, un bateau pirate pour 7th Sea, ou le Santa Maria, la péniche de mes PJ de la Campagne Impériale…

Règles de 7th Sea synthétiques


Pour tous mes jeux de rôles, je fais une fiche synthétique pour rappeler les grands principes. Ca ne sert à rien avec mes joueurs (ils ne les lisent pas, puis contestent les règles après… 🙂

Mais bon ça peut peut-être servir à quelqu’un ?

Règles d20 pour 7th Sea


J’ai adoré ce jeu de rôle basé dans un XVII° siècle alternatif. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que mes joueurs, moins. Ils ont même refusé de tester le système Roll&Keep. J’ai donc fait une adaptation d20, et je ne le regrette pas. Mais néanmoins, ça reste une grande difficulté du JdR que de faire de beaux combats scénographiés… avec mes joueurs, en tout cas…

100 doublons pour l’assassin des Ersenfeld

Avec 7th Sea, il ne faut pas hésiter à en faire des tonnes, à la Dumas ! Ici, j’ai failli pendre le personnage de l’infortuné Jean-Pierre (il jouait Villalobos).

PS, il s’en est tiré…

Ennemis groupés pour 7th Sea

J’ai regroupé ici quelques PNJ en groupe pour ma version d20 du scénario « Pigeons Voyageurs » pour 7th Sea, paru dans Backstab 17.

C’est là.

Massimo Fellicci, Marchand Vodacce

Massimo Fellicci est un personnage pour 7th Sea, particulièrement pour le scénario « Pigeon Voyageur », paru dans Backstab n°17.

J’ai finalement fait jouer ce personnage en d20, mais après la biographie du personnage, vous trouverez une fiche de perso Roll&Keep.