Planet Arrakis

Jeux de rôle, jeux de plateau, prenez ce qui vous plait…

Oui, mais quel standard ?

Academy-Theater-Inglewood Les rôlistes font de merveilleux dialoguistes. Ici, nous sommes dans Les Collines hallucinées , un jeu de rôle paru dans Casus belli#7 situé à Los Angeles en 1949. Ambiance James Ellroy et Dahlia Noir. Flics hard boiled, acteurs Hollywoodiens corrompus, et Cité des Anges entre le paradis et l’enfer…

Comme dans un bon film noir, les flics interrogent l’acteur qui vient de perdre sa petite amie et n’a pas l’air si affectée que cela :

– « Quand l’avez-vous vu pour la dernière fois ? Et hier soir, où était-elle ?

– Au standard ! – Oui, mais où ?

– Ben, au standard !

– D’accord, mais quel standard ? »

Ça aurait pu durer longtemps comme dans un film de Jacques Veber, et ça aurait pu s’appeler le Diner de Cons à Los Angeles. Les autres joueurs, pas très solidaires, riaient sous leur cape.

Parce que la boîte de nuit s’appelle le Standart.

Publicités

No comments yet»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :