Planet Arrakis

Jeux de rôle, jeux de plateau, prenez ce qui vous plait…

« Le Dragon et le Batelier »

 

Theatre

Le théâtre dans le théâtre, voilà une belle idée, vieille comme Shakespeare. Hamlet, Songe d’Une Nuit d’Été, le Grand Will a utilisé l’artifice à plusieurs reprises. Pourquoi ne pas l’utiliser en jeu de rôles ? Cela permet de faire passer des messages et d’inscrire nos personnages dans la Grande Histoire, celle de l’empire, où les hauts faits de valeureux héros deviennent des pièces de théâtre…

Aussi, quand nos compères embarquent à bord de leur péniche la jeune Anna, ils ne savent pas à quelle sauce ils vont être mangés.f3abe0ce7547757fa1509b99befcb875.jpg

Anna Hochburger est la fille du Maire de Grünburg, elle veut quitter ce village paisible – mais ennuyeux – du Reik pour l’amour du Théâtre. Pour cela, il faut se rendre à Altdorf, la Capitale.

Quelle meilleure idée que de monter à bord de la Santa Maria, cette petite péniche tranquille, qui commerce le long du Vieux Fleuve ? Sauf que nos bateliers ne sont qu’une couverture pour une action d’envergure qui ne vise pas moins que combattre le Chaos.

Anna en aura la confirmation quand nos quatre amis, renonçant à la jeter à la baille, vont fouiller les sous-sols d’un de ces nouveaux télégraphes que fait construire l’Empereur. Soudain, un dragon surgit auprès du bateau et sème la panique, nos héros courent se mettre à l’abri.

Slaanesh

Mais apanage de la jeunesse, Anna ne réfléchit pas ; elle lorgne sur le pistolet qui traîne sur le pont de la Santa Maria ; un noble, bon ami de notre future dramaturge, lui a un jour appris à servir de cette arme redoutable. Elle tend les bras, ajuste l’énorme et terrifiante créature, plisse un œil, et tire.

La bête, déjà endommagée de quelques flèches habiles, s’écrase lourdement sur le sol.

***

Quelques mois plus tard, à la stupéfaction de nos amis, eux-mêmes revenus à Altdorf, entendant deux amis discuter dans une taverne de cette pièce de théâtre qui fait rire toute la ville : « Le Dragon et le Batelier » ; l’œuvre se joue au théâtre de Maître van Breughl, le fameux dramaturge marienbourgeois installé rive sud.

Voici donc :

« Le Dragon et le Batelier »,  Comédie en 3 actes, de Maître van Breughl et Anna Lysander

 Acte I :
Une jeune fille, Lisa, l’ainée d’un viticulteur, tombe amoureuse d’un jeune noble : elle veut faire du théâtre, il veut l’épouser, ils s’enfuient et passent une nuit romantique au bord du Reik.

Acte II :
Au matin, son amant est dévoré par un dragon, à l’insu de Lisa. Lisa est rattrapée par son père, mais réussit à plonger dans le Reik, et recueilli par des templiers de Sigmar-bateliers !! Qui chassent des dragons. Elle se moque d’eux.

Acte III :
Le bateau est vraiment attaqué par un dragon, l’un deux se cache derrière une tour et se pisse dessus*. Lisa tue le dragon avec une fronde. En ouvrant le ventre du Dragon, elle récupère Lysander, son noble amant.

 *Authentique ! Morale de histoire, ne fréquente jamais un artiste !

Publicités

Un commentaire»

  Vision du Chaos | Planet Arrakis wrote @

[…] réalité, car il semblerait que ce soit Anna Hochburger, oui, vous avez bien lu, la dramaturge du Dragon et du Batelier, qui l’abattit elle-même d’un coup de mousquet. Mais vous savez ce que c’est : entre la […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :