Planet Arrakis

Jeux de rôle, jeux de plateau, prenez ce qui vous plait…

La Spirale

« La Spirale peut faire jusqu’à 1000 pas de diamètre à sa base, elle fait
plus d’une lieue au total, en grimpant d’environ cinq pas tous les 100 pas…
 »

La Spirale est l’ancien tunnel nain creusé à l’origine pour permettre au Graf, en cas de danger, de fuir la Cité Souveraine.

Les Todbringer n’étant plus menacés de quoi que ce soit depuis des générations, la Spirale a fini par devenir une légende urbaine. Elle reste vivace néanmoins dans la communauté naine de Middenheim, car c’est eux qui l’ont creusée, comme ils ont creusé le Fauschlag de part en part pour en extraire l’or. Tout comme ils ont aménagés, puis géré, ses égouts.

Les récents événements ont passablement dressé les Nains contre les Todbringer. Imposer le peuple, bâtisseur de Middenheim, de ses remparts, de ses viaducs, voilà qui était passablement insultant.

« Donne-moi une pièce… Cette pièce, elle est faite au 4/5 d’or, 1/5 de cuivre, et un peu de fer… Cet or, c’est peut-être mon père qui l’a extrait du Fauschlag, ou son père, ou le père de son père… Et on voudrait que je le rende ? » Maitre Runi, à Konrad

Quand une bande de forestiers du Middenland ont eux aussi trouvé cela bizarre, ce n’est rien de dire qu’ils furent bien accueillis. Mieux, ils furent recueillis, quand, par une grande malignité de fortune, leur tête fut mise à prix par les Chevaliers Panthère. Et comme il était question de s’introduire dans le Palais du Graf, c’est là qu’il fut à nouveau question de la Spirale…

Qu’est-ce donc ? Un simple souterrain, plutôt étroit, et conçu comme une spirale parfaite d’une lieue et demie, s’élevant dans le Fauschlag sans jamais rencontrer un égout, un tunnel nain, ou une mine abandonnée.

On sait qu’elle arrive au Palais, mais d’où part elle ? Conçu avant la Grande Peste, le tunnel a sûrement plus de six cent ans.

Au bureau des archives des Engingneurs Nains, il y a bien le vieux Tonnli, qui se rappelle que le cousin de son père avait connu quelqu’un dont le père du père avait peut-être participé à la construction. En cherchant bien parmi les parchemins moisis, on trouve ceci, en forme d’énigme .

Il faut évidemment connaître la numérotation naine, comprendre que ces symboles décrivent le vieux nom des portes Nord et Ouest de Middenheim. Avec une carte et un bon compas, on peut déduire une zone approximative. Dans cette zone, on remarque vite un bosquet d’aubépines et derrière, un amas de pierres. Vite dégagé, vous voilà dans la Spirale ! Mais ce n’est pas sans danger… Des événements peuvent s’y produire ! Au bout de deux bonnes heures de marche, on arrive pourtant au bout ; un mince mur de chaux qu’une écolière détruirait à coup de spatule. Derrière, un panneau de bois. En fait, rien de moins que le vaisselier principal de la salle de réception du Graf !

Vous voilà dans la place, qu’allez vous faire ? Engager une partie de jacquet contre Boris Todbringer ? Conter fleurette à la « Princesse » ? Jouer à la marelle avec Steffan ? … Ou libérer vos amis, injustement jetés dans un cul de basse fosse ?

Pas sûr que les Chevaliers Panthères vous laisseront faire…

A moins de se faire passer pour un serrurier, bien sûr…

Un commentaire»

[…] voilà donc, dans la Spirale, tout empêché dans ses beaux habits cousus de fil d’or, courant à perdre haleine entre […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :