Planet Arrakis

Jeux de rôle, jeux de plateau, prenez ce qui vous plait…

La Charte Margherita

Juste évoquée dans Mort sur le Reik, j’ai donné pour ma part un background conséquent à cette histoire, et mes joueurs en ont tiré des bénéfices importants :

En 970 (1970 pour ceux qui jouent la chronologie officielle), l’Impératrice Margherita s’allie aux Tasseninck d’Ostland pour reprendre Talabheim aux Talabeclandais.

Talabheim, théoriquement indépendante, est en effet encerclée, et défendue par une poignée de templiers restés fidèles à l’Empire. Assiégée, affamée, cette garnison, commandée par le chevalier Rudolf Wittgenstein, attendent des secours qui peinent à arriver. Après deux mois de siège, seuls trois cents templiers envoyés par l’Impératrice arrivent, et bouclent les deux extrémités de la vallée volcanique, dont le joyau, planté sur le fleuve Talabec, n’est autre que la ville de Talabheim. Les chevaliers ne sont pas assez nombreux pour attaquer les assiégeants, mais suffisent pour empêcher toute sortie.

Plutôt que se rendre, le chevalier Wittgenstein prend alors la décision courageuse de tenir le plus longtemps possible, pour affamer les assiégeants assiégés. Un hiver terrible survient, qui ajoute le froid à la faim. Le 23 janvier 971, les assiégeants Talabeclandais se rendent, mais il ne reste plus que 3 sergents et 11 hommes vivants dans la garnison. Le chevalier Wittgenstein est mort, mais Talabheim est restée libre.

En remerciements de ce service rendu, le Chevalier Wittgenstein est annobli, fait baron, et on confie à sa famille des terres au nord de Grissenwald.

La Charte Margherita prend la forme d’une pierre de marbre de six pouces sur six, gravé en langue antique (merci à Mercutio, du SDEN, pour la traduction), qui dit en clair :
« Moi, Margherita, Impératrice,
Confie pour glorieux services rendus,
Adjudication intuiti personae du territoire de Wittgendorf,
et de vingt lieues à la ronde, à la famille du ci-devant Chevalier Rudolf,
fait Baron.

Cette charte vaut titre, jusqu’à révocation, par l’Impératrice elle-même.
Talabheim, 10 février 979 »

Un commentaire»

  Château Wittgenstein « Planet Arrakis wrote @

[…] y trouve aussi la Charte Margherita, qui donna beaucoup (trop) de libertés en rattachant la famille Wittgenstein directement à […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :