Planet Arrakis

Jeux de rôle, jeux de plateau, prenez ce qui vous plait…

La Campagne Impériale

Voilà campagne de jeu de rôle qui mérite triplement son nom ; impériale parce que gigantesque (4 volumes d’une centaine de pages, auxquels on peut greffer des scénarios officiels ou officieux),  impériale parce qu’elle n’usurpe pas son statut de – probablement – meilleure campagne de tous les temps, face pourtant à des challengers pas mous du genou (Les Masques de Nyarlathotep pour L’Appel de Cthulhu, Darkstryder pour Star Wars, Le Réseau Divin, Chroniques Transylvaniennes pour Vampire, ou DragonLance pour D&D) ; impériale enfin parce qu’elle se déroule dans l’Empire, le coeur du monde de Warhammer. A ce titre, et pour parler un peu technique, ce qui a fait le succès de La Campagne Impériale, c’est que c’est à la fois un scénario et un setting (un univers), qui décrit en long, en large et en travers l’univers dans lesquels les PJ évoluent. Quelques exemples : vous trouverez dans La Campagne Impériale des règles de navigation pour péniche, un organigramme et le fonctionnement des grands électeurs qui élisent l’empereur, le système et le coût des diligence, etc., etc.

La force de Warhammer, c’est ça : du donjon, mais crédible. Des dragons, des magiciens, des épées magiques, mais aussi des querelles de pouvoirs plus terre à terre, des taverniers indélicats, des commerçants avides de profit. Jamais, dans Warhammer, les motivations des PNJ ne vous sembleront irrréalistes.

Côté jeu, La Campagne Impériale propose au joueur des challenges variés et intéressants : outre l’immersion dans cette Germania alternative, Renaissance-fantastique, les joueurs exploreront des donjons ou des contrées inhospitalières, déjoueront des complots, résoudront des intrigues policières, feront du commerce, combattront en ville ou à la campagne, en masse ou séparément.

Bien sûr, La Campagne Impériale n’est pas parfaite, elle date un peu (1983) et vous aurez à corriger quelques bugs si vous la masterisez :

– adapter le système de jeu : La Campagne Impériale est prévue pour Warhammer V1, il vous faudra l’ajuster à la V2. Pour ma part, je joue en d20.
– simplifier l’intrigue (trop de complots tue le complot)
– mieux raccorder les différents épisodes entre eux (les liens actuels sont artificiels, pourtant il n’est pas compliqué de tout relier ensemble)
– enlever certains passages « old school » : aujourd’hui, l’objectif du Maître de jeu n’est plus obligatoirement de torturer ses joueurs !
– se débarrasser de quelques incohérences (éviter ainsi de présenter un certain marchand de Bögenhafen comme « livide, les dents pointues, craignant la lumière » alors que le scénario vous demande plus loin de le présenter comme un notable respectable et respecté)
– refaire certaines aides de jeu (plans, portraits de PNJ, etc.)

Et justement Planetarrakis est là pour ça ! Fouillez dans le coffre « Campagne Impériale » et vous y dénicherez des aides de jeu en pagaille.

Les 4 volumes officiels de La Campagne Impériale :
(Pour vous repérer plus rapidement, les aides de jeu sont classés par scénarios, et ensuite, par « grandes parties » desdits scénarios)
1 La Campagne Impériale (2 scénarios : Erreur sur la Personne et Ombres sur Bogenhafen)
2 Mort sur le Reik
3 Le Pouvoir Derrière le Trône
4 L’Empire en Flammes

Scénarios additionnels ou officieux (Comme le Reik, La Campagne Impériale est le fleuve majestueux de Warhammer, dans lequel se jettent les autres scénarios)

Dans le recueil Repose sans Paix, et dans de vieux Casus Belli, on propose plusieurs scénarios pouvant se coller à La Campagne Impériale.

Publicités

2 commentaires»

  Genseric wrote @

Bien sûr, tout peut être amélioré et il est vrai que la campagne de l’Ennemi Intérieur (campagne impériale étant le nom du seul premier volume) n’est pas exempte de reproches ou d’incongruités. Comme tout scénario de jeu de rôle, tout ne doit pas être pris au pied de la lettre. Des conseils donnés à une page peuvent être contredits à la page suivante, mais je pense tout de même que l’histoire telle qu’elle est présentée tient la route seule et reste tout à fait jouable telle qu’elle.

  planetarrakis wrote @

Certes, mais ce que je comprends pas, c’est votre remarque sur « il eut mieux fallu », sans parler des « mieux réalisés ». Je fais de mon mieux, et cest un peu le principe du web, non ?

Vous avez un site, cher genseric, faites-le !
(en mieux 🙂 )


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :